Crèche ou assistante maternelle, j’ai fait mon étude!

La maman

Laure-Amélie, 33 ans, maman de deux petites filles

Comment vous décrivez-vous?

“J’essaie de tout compiler, d’être la super maman et la super working girl”

Comment avez-vous choisi votre mode de garde?

Déjà, j’ai adoré mon congé maternité. J’appréhendais le retour au boulot et je cherchais un mode de garde dans lequel j’avais vraiment confiance.

Il fallait aussi trouver un mode de garde que nous puissions assumer financièrement, donc je me suis intéressée au coût des modes de garde. De ce que j’avais pu entendre, la crèche réunissait le coût attractif et en plus la collectivité était importante – plus sécuritaire, et en plus l’enfant pouvait s’épanouir avec d’autres enfants autour de lui. Donc la crèche était, a priori, le mode de garde favori.

J’avais bien conscience que c’était super dur d’obtenir une place ! Tous mes amis autour de moi voulaient aussi une place en crèche mais n’avaient pas réussi à en avoir. Donc c’était un peu mon angoisse!

Pour les étapes. D’abord : le fameux dossier à la mairie. En parallèle, j’ai contacté des assistantes maternelles pour ne pas me retrouver sans rien à la fin de mon congé maternité. J’ai démarré mes recherches en mai-juin, pour une garde qui démarrait en septembre. Je me suis rendue au relais d’assistantes maternelles (RAM), pour connaître la liste des assistantes autour de chez moi, et pouvoir commencer à faire passer des entretiens téléphoniques. Je les ai appelées une par une. Et c’est là que ça se complique : elles ont des conditions différentes, ne se font pas payer le même prix, certaines prennent 10 semaines de vacances dans l’année, d’autres tout le mois d’août, qui ne travaillent pas le mercredi.. Il y a de nombreux paramètres qui sont propres à chaque assistante, j’avais fait un tableau comparatif! 

Finalement, j’ai su au dernier moment que j’avais une place en crèche, donc j’étais super soulagée. J’ai réussi à obtenir une place à Sèvres – par chance je ne suis pas dans Paris et ma fille était née en janvier, donc c’était parfait par rapport aux commissions d’attribution. J’avoue que la date de naissance a aussi sûrement joué!

Un conseil pour les jeunes parents?

On stresse pour plein de choses quand on est parent, et que ce soit le premier ou pas – mais il ne faut surtout pas oublier que le temps passe trop vite et qu’il faut profiter de ces moments où les enfants sont petits!

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s