Aujourd’hui, c’est Pauline, Directrice de crèche et désormais entrepreneuse (créatrice d’une micro-crèche), qui nous raconte ce métier passionnant.

Peux-tu nous raconter ta formation?

J’ai suivi une formation d’infirmière, qui dure 3 ans. Ensuite, j’ai suivi une formation d’un an pour devenir puéricultrice.

Pendant cette année, on apprend à prendre en charge un enfant malade (on peut d’ailleurs aussi bien exercer en hôpital qu’en crèche), le développement de l’enfant sain (développement moteur, psychologique, …). ll y a aussi une grosse partie sur la diététique. Enfin , il est important de savoir transmettre ces connaissances aux parents (soutien à la parentalité) et aux équipes qui encadreront les enfants dans la crèche (formation), afin qu’ils sachent soigner un enfant et connaissent les principaux protocoles médicaux (comment faire en cas de fièvre, de diarrhée, de vomissements, etc.).

On suit aussi une formation sur la pédagogie et les besoins de l’enfant (sommeil, jeu, aménagement des espaces) aux différents stade de son développement.

Quel a été ton parcours jusqu’ici?

Après ma formation, j’ai commencé à travailler directement en crèche, en occupant un poste de directrice adjointe, pendant 2 ans et demi – c’était la partie terrain de ma formation et j’ai beaucoup appris de ma directrice et de l’équipe!

Ensuite, j’ai été nommée directrice de crèche. Je me suis retrouvée à la tête de grosses crèches qui accueillaient 60 à 80 enfants, et où il fallait gérer de 15 à 20 personnes – c’est une petite entreprise à faire tourner!


Les différentes entreprises de crèches pour lesquelles j’ai travaillé font aussi de la formation sur différents thèmes et en particulier pour les directrices sur la bientraitance, le management, les règles HACCP (hygiène).

Et finalement, d’être au contact quotidien d’éducateurs, de psychomotriciens, de psychologues, ça forme en permanence!

 

Comment décrirais-tu ton rôle par rapport aux parents?

Il faut être capable d’accueillir, de conseiller et d’accompagner les parents. C’est évidemment beaucoup une question d’empathie. Il faut les rassurer sur le fait qu’il n’y a pas de parent parfait, et qu’ils ont toutes les compétences en eux pour être de bons parents, et que ce sont eux qui connaissent le mieux leur enfant!

Mon rôle est de leur donner les clefs pour mieux comprendre leur enfant, et de leur laisser l’occasion d’exprimer leurs doutes, d’être écoutés et entendus. Ce n’est pas facile tous les jours d’être parent, on a parfois envie de soutien et d’une oreille attentive!

 

Qu’est-ce qui te motive dans ce métier?

Ce que j’aime, c’est le fait de pouvoir suivre les enfants sur un an, deux ans, trois ans – accompagner les familles sur le long terme. On a parfois la chance de suivre un enfant puis ses frères et sœurs, on crée alors une super relation avec la famille!

J’aime aussi l’aspect “triade” : il faut accompagner les enfants tant sur un plan pédagogique que psychologique, accompagner les équipes (formation, management, organisation quotidienne, réunions, entretiens professionnels..) et enfin avoir une mission d’accueil, de prévention et d’accompagnement des familles.

Ce qui me plaît le plus, c’est qu’une crèche c’est un peu comme une grande famille ou une petite entreprise –  j’aime cette dualité, le côté gestion, où il faut s’assurer que tout se passe bien (les locaux, le personnel, le remplissage de la crèche, …), combiné à l’aspect très humain et très proche des familles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s