Après quelques mois à travailler sur le sujet de la parentalité en entreprise, une anecdote me reste toujours en travers de la gorge.

Mais il n’y a que des hommes chez nous, ça ne nous concerne pas !

Chez 1,2,3 Crèche ! , une de nos activités consiste à entrer en contact avec des Responsables de Ressources Humaines, des Office managers, Happiness Officer voire avec des dirigeants, pour les sensibiliser au challenge d’être parent en entreprise. Devenir parent a un impact sur la façon dont on s’organise au quotidien, sur la façon dont on perçoit les priorités, sur la façon dont son esprit est préoccupé… Je ne vous apprends rien ! Mais il est important que les entreprises en prennent conscience, et mettent en place des mesures concrètes pour vous aider, vous parents.

Bref, je passe donc un peu de temps au téléphone avec ces personnes. Je n’exclue aucune entreprise, même des entreprises où l’on trouve plus d’hommes que de femmes : il y a bien des papas aussi, qui sont impactés par l’arrivée d’un enfant ! Eh bien, il est arrivé qu’on me réponde, texto, que comme il y avait 80% d’hommes dans l’entreprise, le sujet de la parentalité et de la réservation de place de crèche ne les concernait pas, « vous comprenez, ce sont souvent leurs conjointes qui s’en occupe ». Bon.

Un appel aux papas

C’est ce type de remarque qui nous donne encore plus d’agir pour faire changer les choses. Certes, la question de l’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale est un challenge qui touche aujourd’hui plus les femmes. Mais si les papas ne s’approprient pas un peu le sujet, on n’arrivera pas à faire avancer les choses plus rapidement.

Alors, messieurs, dites-nous ce que vous en pensez? Que faites-vous au quotidien pour trouver un meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie familiale? Seriez-vous prêt à passer aux 4/5 ? A vous occuper de la recherche de la place de crèche? A donner l’exemple autour de vous?

Pour que les papas se sentent plus concernés par le sujet – et peut être plus légitimes, nous manquons de role models. Il faut que des papas, des managers, des entrepreneurs, parlent de leur parentalité, et exposent ce qu’ils font, concrètement, pour être un vrai acteur au quotidien de leur vie de famille. Je suis sûre qu’ils sont plus nombreux que ce qu’on croit, mais on ne les voit pas !

La fête des pères approche – l’occasion d’en parler? Chez 1,2,3 Crèche !, nous sommes à la recherche de vos témoignages,  donc n’hésitez pas à nous contacter !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s