Ou comment passer dix heures dans un monde parallèle

J’ai eu l’occasion de passer une journée entière dans l’une des crèches partenaires du réseau 1,2,3 Crèche ! courant juin, afin de comprendre le déroulement d’une journée, et rencontrer le personnel encadrant.

Un témoignage pour tous les jeunes parents qui se demandent ce qui se trame derrière ces vitres colorées et pleines de dessins !

Note : cette journée a aussi été l’occasion de réfléchir aux réels intérêts, pour les enfants, de la crèche collective. Vous pourrez lire le fruit de cette réflexion en cliquant ici.

Le calme avant la tempête

7h, et tout le monde est déjà sur le qui vive à la crèche. Les salles sont rangées, propres, les espaces d’activités bien organisés, tout est prêt pour accueillir les enfants. Attention, me fait remarquer la puéricultrice, les espaces ne sont pas rangés au sens de « rien ne sort » et tout est dans les bacs. Non, les espaces sont rangés de façon à pousser les enfants à y agir. Par exemple, sur la petite table, la dinette est disposée comme si le couvert était mis, des fruits en plastique sont posés sur le milieu de la table. Les poupées sont dans leurs berceaux à côté de la petite maison, et les vélos prêts à être utilisés. Il faut créer la configuration pour pousser les enfants à jouer.

L’arrivée des enfants

7h30, le premier papa arrive avec sa petite fille. C’est un moment important, une forme de passation, où les parents et le personnel encadrant échangent sur la journée de la veille, sur ce qui s’est passé dans la soirée à la maison, de ce qu’a raconté son enfant sur la journée, sur des éventuelles maladies. « Elle n’a pas arrêté de parler de bataille et d’enfants qui se tapaient, ça m’étonne! » partage le papa. La puéricultrice fait le lien avec un événement de la veille, où un grand a tapé un moyen, qui a été très surpris et a beaucoup pleuré, ce qui a marqué les autres enfants. Dans ce moment, la communication est clef. Pendant qu’ils discutent, la petite fille passe doucement des bras de son papa vers les genoux de la puéricultrice. C’est bon, le papa va pouvoir s’en aller ! Chaque parent passe environ 5 minutes avec la puéricultrice ou la référence du groupe d’enfants, c’est important.

Et le tout, assis par terre ou sur des chaises d’enfants, pour se mettre au niveau de ces derniers.

Les jeux libres

Toute la matinée, les enfants vont d’un espace de jeu à l’autre, voire d’une section à l’autre quand la porte entre les 2 sections (petits et grands) est ouverte. Il y le coin dinette et cuisine, où l’on trouve aussi les puzzles et mobiles, le coin mobilité avec des tapis, de grands coussins et de quoi faire de beaux sauts et parcours, le coin lecture, avec de confortables tapis et des livres, le coin sieste, avec des lits accessibles aux enfants, s’ils ressentent le besoin de se reposer, le coin construction, avec des plots, des petites voitures, et enfin, des draisiennes, vélos et autres engins mobiles pour faire de grands trajets dans la salle. Pas question d’imposer un jeu, ici tout est suggéré, et les enfants passent d’un espace à l’autre, librement. Le personnel encadrant est un peu partout, toujours aussi par terre ou se déplaçant à quatre pattes, pour être avec les enfants, et que les enfants puissent les atteindre à leur convenance. Quelques cris, quelques pleurs, quelques tensions (mais aussi beaucoup de rires!), mais la référente est là pour décoder les messages, expliquer les situations aux enfants et les pousser à trouver des solutions. L’équipe encadrante est là pour déclencher des actions, des réactions, faire grandir, mais elle n’impose rien.

Les jeux dehors

Par chance, la crèche dans laquelle je suis allée avait un espace extérieur, avec un toboggan, une petite maison, les vélos … des éducatrices de jeunes enfants sont dehors, et s’occupent des enfants qui ont envie de sortir. On joue, on chante, on fait des constructions – ce sont les mêmes activités qu’à l’intérieur, mais ça permet de changer de cadre, de profiter des rayons du soleil et de l’air frais du matin, et aussi de faire tout le bruit dont on a envie ! Les enfants qui en ont assez le signalent à l’équipe, on les ramène à l’intérieur, et d’autres chanceux viennent prendre leur place.

Le déjeuner

Les premiers signes de la faim se font sentir chez les tous petits, qui réclament leur biberon du midi. Les références des tous petits préparent les biberons, et s’installent confortablement dans des fauteuils pour les nourrir, un par un. C’est important de partager ce temps avec les enfants ! C’est l’occasion pour chacun d’avoir son moment privilégié.

Vient ensuite le tour des plus grands ! Pour eux, ce sont de vrais repas, préparés sur place le matin même par l’agent de collectivité : des légumes, des protéines, des fruits, le tout servi dans de grands plats et disposés sur la table du coin dinette. Ici, les enfants se servent tous seuls, comme des grands, et se servent l’eau dans leurs gobelets en plastique, sous le regard vigilant de l’assistante de puériculture. Les enfants débarrassent spontanément leur assiette, jettent les déchets dans la poubelle dédiées, et retournent jouer.

La sieste

Une fois que tout le monde a le ventre bien rempli, c’est le moment de coucher les enfants. Une sacrée organisation, car chaque enfant va être accompagné à son lit par une personne de l’équipe – et il n’y a pas un adulte par enfant ! Pendant qu’une éducatrice accompagne un enfant, l’autre s’occupe de jouer avec les autres enfants – on tente des jeux calmes, dans le couloir, on joue avec un tambourin, on se cache sous un drap, on lit une histoire … on essaie de préparer tout le monde à la sieste, et de limiter les pleurs des plus fatigués.

Au bout d’une bonne heure, tout le monde est couché ! Plus que 20 minutes de répit avant que les premiers couchés ne se réveillent. C’est le moment de remettre un peu d’ordre dans les espaces de jeu, de les remettre en configuration pour favoriser les interactions – comme ce matin ! Déjà, les premiers enfants se relèvent, et c’est reparti pour un tour !

L’après-midi

C’est à nouveau un temps de jeu et d’activités. C’est aussi là que peuvent avoir lieu des activités encadrées, comme par exemple du yoga avec les enfants, un atelier pâte à sel, la préparation des déguisements pour la fête de la crèche .. Tout dépend du planning et des envies des enfants !

Le départ

18h, les premiers parents arrivent pour récupérer leurs enfants. Un moment important, comme le matin, l’occasion de discuter avec l’équipe de la crèche, de partager des questions, mais aussi de regarder les dessins ou les jeux qui ont été faits dans la journée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s