En cette période de vacances scolaires, les enfants se plongent dans les fameux cahiers de vacances, et, avouez-le, c’est quand même toujours sympa de faire les petits exercices avec eux, de lire les encarts culture, d’apprendre (ou ré-apprendre) certains faits de l’histoire, de la géographie.

Chez 1,2,3 Crèche !, on s’est dit que la période estivale se prêtait bien à un peu de culture, et on a choisi de vous parler de quelques femmes qui ont marqué l’histoire.

Les femmes et le numérique

Le choix de la première femme n’est pas anodin. Nous avons en effet eu l’occasion d’assister à une conférence sur le sujet de la Mixité dans les entreprises du numérique, jeudi 6 juillet, au Ministère de l’Action Sociale, plus précisément au sein du Secrétariat en charge de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. Les chiffres du numérique sont assez affolants : seuls 27% des emplois dans les industries du numérique sont occupés par des femmes !

Ce qui a le dont d’exaspérer les féministes, mais aussi les employeurs (voir à ce sujet le spot de recrutement de Lenovo en cliquant ici) – la mixité dans les entreprises est un réel levier de performance (c’est prouvé, si, si !). Et quand on dit mixité, il s’agit vraiment de trouver un équilibre entre hommes et femmes : une entreprise avec 80% de femmes sera aussi moins performante qu’une entreprise mixte.

Bref, cela fera l’objet d’un autre article, mais, pendant cette conférence, on nous a posé la question : « Pouvez vous me citer des femmes scientifiques françaises »? Je dois avouer qu’à part Marie Curie, il m’a été difficile de citer une autre personne. Je me suis dit qu’il y avait sans doute de quoi creuser pour alimenter vos lectures estivales !

La première héroïne de la saga : Ada Lovelace

Certes, elle n’est pas française, mais son action vaut quand même le coup d’être présentée, et connue : Ada Lovelace (née Byron, la fille de Lord Byron en personne) est la pionnière des sciences informatiques, en tant que première personne à avoir rédigé un algorithme informatique.

Oui, messieurs, le premier développeur est une femme, née en 1815. Etonnant, n’est-ce pas? Bien loin des préjugés actuels sur la profession de développeur.

Ada Lovelace a en effet collaboré avec le mathématicien Charles Babbage, professeur à l’université de Cambridge, sur une machine analytique, qui, initialement, n’était pas autre chose qu’un calculateur numérique. Initialement mandatée pour aider à la traduction des premiers travaux, qui étaient en italien, Ada a travaillé sur la partie mathématique de la machine, en rédigeant des notes pour l’améliorer. Ces améliorations à la marge ont finalement représenté une grande partie de la machine analytique !

Grâce aux travaux d’Ada Lovelace, et notamment à un algorithme permettant de calculer les nombres de Bernouilli (à vos wikipedia), le simple projet de calculateur s’est transformé en une machine programmée, capable de traiter et de transformer de l’information. C’était le premier programme informatique !

Reconnaissez que cette « anecdote » vaut le coup d’être connue (oui, vous allez pouvoir en parler lors de vos dîners mondains de l’été).

Seule trace connue aujourd’hui, le langage ADA, créé dans les années 80, et nommé ainsi en l’hommage d’Ada Lovelace.

C’est tout pour aujourd’hui !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s