Avec l’approche de l’automne, nous entendons de plus en plus de parents qui s’inquiètent à propos de la propagation des maladies dans les crèches – comment vont-ils faire si leur petit bout attrape un rhume le jour où ils doivent assurer la présentation du budget annuel de la boîte?

La crèche a bien mauvaise presse quand on en vient aux maladies – la vie en collectivité est en effet un facteur qui augmente le risque d’être malade (comme vous au bureau, finalement). Mais pas de quoi en faire un drame !

Mon bébé est malade : puis-je le mettre à la crèche?

Déjà, concernant la fréquentation de la crèche lorsque l’enfant est malade : il est fortement recommandé que l’enfant ne se rende pas à la crèche au plus haut pic de sa maladie, ou pendant la phase de contagion – si vous êtes vigilant, vous saurez détecter le début de la maladie, et pourrez anticiper une journée de home office ou de faire appel à une baby sitter un jour dans la semaine. Dans ce cas, soyons honnête : il est peu probable que la directrice de crèche vous appelle en plein pendant cette réunion pour vous apprendre que votre bébé a 38,5°C de fièvre. Et si vous pestez sur le fait que la fréquentation de la crèche soit déconseillée, mettez vous à la place des autres parents : vous aussi, vous préférez que le risque de contagion soit limité !

Certaines maladies, graves, nécessitent l’éviction de la crèche pendant une période bien définies : scarlatine, coqueluche, rougeole, … la liste de ces maladies est consultable sur de site de la Sécurité Sociale ou des Conseils Généraux.

Il faut donc distinguer un rhume d’une scarlatine, et être responsable quant au risque de contagion !

Que fait le personnel en crèche pour prévenir les maladies?

Le personnel encadrant, professionnel, est sensibilisé à la prévention des maladies dans la crèche, et soumis à des règles d’hygiène stricte : lavage régulier des mains avec des solution hydro alcooliques, nettoyage récurrent des surfaces où jouent les enfants et des jouets (avec deux fois plus de vigilance si un des enfants est / a été malade).

Par ailleurs, ils s’assurent que les enfants respectent aussi ces règles : lavage des mains avant de passer à table et en sortant, après s’être rendu aux toilettes … de bonnes habitudes que vous vous devez de prolonger à la maison !

Et les parents?

En effet, vous avez aussi un rôle à jouer ! Déjà, donner les bonnes habitudes d’hygiène à vos enfants, sur la façon et la fréquence du lavage des mains.

Ensuite, au niveau de la prévention : assurez-vous d’être à jour dans les vaccins des enfants! Vous l’avez peut-être manqué, mais le nombre de vaccins obligatoires pour les enfants nés après le 1er janvier 2018 passe de 3 (diphtérie, tétanos et poliomyélite – le fameux DTP) à 11. Ces vaccins, qui étaient fortement recommandés jusqu’ici, sont désormais obligatoires, et seront nécessaires pour pouvoir inscrire son enfant à la crèche (entre autres) – ne tentez pas le diable, mettez-vous à jour !

Et vous, quelles sont vos autres bonnes habitudes pour préserver vos petits bouts des maladies de l’hiver?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s