La cohabitation avec les écrans à la maison est parfois (voire souvent) difficile.

Télé, console de jeux, tablette, téléphone… A la maison vous passez votre temps à supplier vos enfants d’éteindre cette fichue télé ou de lâcher leur téléphone qui semble comme greffé à leur main pour les plus grands. Rien n’y fait, vous êtes obligé d’hurler pour obtenir gain de cause, votre enfant finit par coopérer mais ne peut s’empêcher de jeter la télécommande à travers la pièce ou de proférer des insultes…  

Gabrielle Carré, coach parental certifiée selon l’approche Calmer Parenting, vous propose des techniques pour reprendre en main les écrans à la maison.

L’omniprésence des écrans est-elle une fatalité? Puis-je vraiment faire quelque chose?

Vous vous dites peut être que c’est comme ça, de nos jours, qu’il faut vivre avec les écrans, que les enfants sont nés avec et que vous n’avez pas le choix. Alors vous subissez la situation.

Mais vous pouvez aussi décider de reprendre la main sur les écrans, décider que non, ce n’est pas une fatalité et mettre en place des actions pour que les écrans à la maison soient choisis plutôt que subis.

Avez-vous des exemples de règles qui soient facilement applicables?

  • Fixez des règles caires, quel que soit l’âge des enfants : réfléchissez à ce que vous voulez concernant les écrans :
    • Pour chaque enfant, définissez selon son âge le temps auquel il a droit pour chaque type d’écran.
    • Prévoyez également les jours et les horaires auxquels les écrans sont autorisés. Par exemple, votre aîné aura le droit de jouer à la console le mercredi à 15h et le samedi à 10h, et votre petit pourra regarder la télé le samedi à 17h.
    • Fixez des conditions préalables à l’accès aux écrans, en fonction de ce qui est important pour vous : par exemple les devoirs doivent être faits, votre enfant doit avoir pratiqué une activité extérieure, il doit avoir lu, sa chambre doit être rangée… A vous de choisir ce qui vous tient à cœur.
    • Enfin, faites évoluer ces règles avec l’âge des enfants. Pour éviter les jalousies au sein de la fratrie, prévoyez la même règle pour chaque enfant pour un âge donné.

Vous parlez d’un usage des écrans différent en fonction des âges. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Voici les préconisations de Serge Tisseron, psychiatre, docteur en psychologie :

  • Avant 3 ans : l’enfant a besoin de construire ses repères spatiaux et temporels ; les effets négatifs de la télé à cet âge ont été démontrés.
  • Entre 3 et 6 ans : l’enfant a besoin de découvrir toutes ses possibilités sensorielles et manuelles ; accordez-lui peu de temps d’écran. Pour les temps d’écran préférez les partages en famille.
  • Entre 6 et 9 ans : l’enfant a besoin de découvrir les règles du jeu social ; évitez la télévision et l’ordinateur dans la chambre. Respectez les âges indiqués pour les programmes.
  • Entre 9 et 12 ans : l’enfant a besoin d’explorer la complexité du monde ; établissez des règles claires sur le temps d’écran. Informez-le sur les particularités et dangers d’internet.
  • Après 12 ans : l’enfant commence à s’affranchir des repères familiaux ; convenez d’horaires à respecter pour aller sur internet ; évitez de lui laisser une connexion la nuit depuis sa chambre ; discutez avec votre enfant de la législation en termes de téléchargement et de plagiat, informez-le des risques sur les sujets de la pornographie et du harcèlement.

(source : « 3-6-9-12, Apprivoiser les écrans et grandir » de Serge Tisseron)

Qui doit jouer quel rôle dans le couple?

  • Faites front uni avec votre conjoint(e) : vos règles ne seront écoutées par vos enfants que si votre conjoint est d’accord avec ces règles. Si quand vous dites à votre enfant « il est 16h, tu dois éteindre la télé », et que votre conjoint(e) arrive juste après et dit « c’est bon, laisse le finir son film », bien évidemment vous perdez toute autorité… Prenez le temps de discuter avec votre conjoint(e) et de vous mettre d’accord. S’il y a des désaccords, il est important de trouver des compromis.

 

  • Utilisez la technique de la discussion préparatoire pour chaque règle que vous avez mise en place : par exemple vous pouvez dire à votre enfant « Maman et moi avons décidé qu’à partir de lundi ton téléphone portable devra rester dans l’entrée pendant que tu fais tes devoirs », puis faites reformuler par votre enfant : « où devra être ton portable quand tu feras tes devoirs ? ». Ou bien  « à partir de maintenant tu auras le droit de regarder la télé le samedi de 15h à 16h ; tu ne regarderas plus la télé les jours d’école. » Puis demandez à votre enfant « quand auras-tu le droit de regarder la télé ? »

  • Utilisez abondamment la technique du compliment descriptif. Dès que vous en avez l’occasion complimentez votre enfant lorsqu’il respecte la règle. Par exemple : « tu as arrêté ton jeu vidéo alors que la partie n’est pas terminée, tu es raisonnable ». Ou bien « tu n’as pas lu tes sms pendant que tu faisais tes devoirs, tu sais te concentrer ».  Ces compliments encouragent l’enfant à montrer le meilleur de lui-même et le motivent à faire des efforts.

Et enfin, pour clôturer cette interview, auriez-vous un témoignage à nous partager?

Voici le témoignage de Catherine, maman de quatre enfants. « Mon fils de quatre ans voulait tout le temps regarder la télé ; il faisait des colères tous les jours. Je ne savais pas trop quand accepter et quand refuser. Si j’acceptais j’avais droit à une colère car il ne voulait plus éteindre et si je refusais j’avais aussi un colère ! Le coaching personnalisé m’a permis de fixer des règles claires, et d’apprendre à faire respecter ces règles à mon fils. Mon fils a très bien compris et maintenant il ne réclame plus la télé en dehors des créneaux prévus. Et il ne fait plus de colères sur le sujet de la télé ! »

Pour la petite histoire, Elon Musk, le serial entrepreneur dont tout le monde parle – le fondateur de Tesla et SpaceX (entre autres), a une règle très simple : les enfants peuvent passer autant de temps qu’ils le souhaitent devant un écran, tant qu’ils passent un temps équivalent en lecture ! Attention quand même aux abus …

Pour en savoir plus sur le coaching parental et l’approche Calmer Parenting, venez visiter le site de Gabrielle Carré : www.conseilparental.com ; n’hésitez pas à la contacter pour un coaching personnalisé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s