Sharlen Vasseur est infirmière puéricultrice – professionnelle de la petite enfance, après un parcours hospitalier en pédiatrie générale, elle met à présent à profit son expertise dans une crèche parisienne de 72 berceaux en plein coeur de Paris. Elle est passionnée par son métier et cela s’entend ! 

Pour commencer, peut-être pourriez vous nous décrire quel est le rôle d’une infirmière puéricultrice en crèche?  

Au sein de la crèche, la puéricultrice peut assurer les fonctions de directrice, directrice adjointe, ou d’infirmière en section. Pour ma part je suis en section. J’assure l’ouverture de la crèche, l’accueil des parents, la réception et l’administration des médicaments, la surveillance du développement psychomoteur et de la santé des enfants, je suis la référence paramédicale des parents, qui se saisissent de moi lorsqu’ils ont une question. Je sensibilise et forme les professionnels de section (agents spécialisés petite enfance, auxiliaires de puériculture) à certains sujets (les gestes de premiers secours, l’alimentation, le portage de l’enfant, etc). Je gère aussi l’hygiène au sein de la crèche (ménage, aménagement de l’espace). Je suis l’intermédiaire principale du pédiatre de la crèche, de la psychologue et de la PMI. Je suis aussi relais de direction, lorsque la direction n’est pas là c’est moi qui gère la maison ! En résumé, dans une crèche, la puéricultrice est multifonction, pas le temps de s’ennuyer !

Que préférez-vous dans votre profession?

C’est justement cette polyvalence que j’aime. Aucune journée ne se ressemble. J’ai aussi une certaine liberté à pouvoir travailler sur les axes que je veux. Par exemple, j’ai pu choisir de me former à la communication gestuelle et de mettre en place ce projet au sein de la structure. J’aime aussi avoir du temps pour échanger avec les parents, en comparaison avec l’hôpital où le soin technique prenait le dessus sur le soin relationnel (malheureusement).

Avez-vous une anecdote à nous raconter sur votre quotidien de travail?

Oulala ! J’aurais 1001 anecdotes à raconter ! La dernière en date, un enfant de la section des grands qui m’interpelle en disant  « Sharlen la fermière » (au lieu de l’infirmière). Pas facile de bien articuler à tout juste 2 ans !

Quelles sont les questions des parents les plus fréquentes? Réussissez-vous à répondre à toutes leurs demandes?

Les principales préoccupations des parents concernent l’alimentation, le sommeil et les comportements agressifs (type morsures). Je réponds aux questions avec mes compétences, c’est à dire que je ne suis ni médecin, ni psychologue, ni psychomotricienne. Lorsque les questions dépassent mes compétences ou connaissances (oui, on en apprend chaque jour et je n’ai pas la réponse à tout) je n’hésite pas à orienter les parents vers leur médecin, le psychomotricien ou la psychologue de la crèche. Je suis la plus sincère possible avec les parents et n’hésite pas à leur dire quand je ne sais pas; en revanche, je mets tout en œuvre pour les accompagner et m’assurer de leur prise en charge par d’autres professionnels plus qualifiés pour leurs demandes.

Les enfants pleurent-ils beaucoup? Que faites-vous dans ce cas?

Pour rappel, le taux d’encadrement en crèche est de 1 professionnel pour 5 enfants qui ne marchent pas et 1 pour 8 enfants qui marchent. Si les 5 enfants pleurent en même temps, il est impossible pour le professionnel de les prendre tous les 5 dans ses bras. Les pleurs en crèche sont inévitables, surtout en fin de journée. Cependant de nombreuses choses sont mises en place pour les limiter : les temps calmes avec des chansons, de la musique, rester au sol le plus possible pour éviter les allers-retours qui angoissent l’enfant,

Qu’est-ce qui vous fait le plus rire quand vous êtes auprès des enfants?

Leur spontanéité. Les enfants sont sans filtre ce qui donne parfois des situations cocasses. C’est très intéressant de se mettre en retrait et d’observer les enfants entre eux, c’est le début de la socialisation et les expériences sur l’autre (je te retire ta tétine tu pleures, je te la remet tu ne pleures plus).

Selon vous, qu’est ce que les enfants apprennent le plus en crèche ?

La vie. D’une part, par la socialisation évoquée plus haut, et, d’autre part, par la diversité que l’on trouve en crèche (culturelle, culinaire, ludique, etc).

Avez-vous gardez votre âme d’enfant?

J’aime regarder un film Disney sous un plaid avec un chocolat chaud 😉 Je pense que chaque adulte a, au fond de lui, gardé son âme d’enfant, c’est ce qui nous permet de nous émerveiller et de continuer de rêver.

Eugénie Bracque

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s